Une quatrième révolution industrielle amorale ?

De Résistance Non Violente
Aller à la navigation Aller à la recherche
cet article en cours de rédaction par Sylvain en date de Décembre 2023
Erreur lors de la création de la vignette : Error code: -1

La Quatrième Révolution Industrielle, telle que promue par Klaus Schwab, fondateur du Forum économique mondial, représente une convergence sans précédent des technologies numériques, physiques et biologiques.

Ce concept incarne une transformation profonde de la manière dont les sociétés fonctionnent, intégrant l'intelligence artificielle, l'Internet des objets, l'internet des corps (!), la biotechnologie et d'autres avancées pour créer un nouveau paradigme économique, social et environnemental.

Dans les discours éloquents de Klaus Schwab sur la "Quatrième Révolution Industrielle", une vision futuriste se dessinerait, promettant à tous des progrès technologiques exponentiels et des innovations disruptives.

Cependant, derrière cette façade séduisante, des ombres menaçantes se profilent, portant des risques considérables pour la stabilité sociale et économique, mais aussi faisant craindre des menaces sur la vie humaine.

Certains considèrent que cette notion, sous le prétexte de progrès, sert davantage les intérêts des élites économiques, contribuant à une concentration de pouvoir et de richesse.

Les critiques soulignent également les risques de surveillance accrue, de pertes d'emplois massives due à l'automatisation, et les inquiétudes quant à la manière dont cette révolution pourrait aggraver les inégalités sociales déjà existantes.

Pire, la perte de valeur du travail humain pourrait être une menace directe pour la survie économique de milliards de travailleurs dans le monde ... conduisant à une crise sociale d'un novueau genre ...


Destruction d'Emplois[modifier]

L'éloge de l'automatisation et de l'intelligence artificielle ne peut dissimuler le fait que la Quatrième Révolution Industrielle s'accompagne d'une vague de destruction d'emplois sans précédent. Les robots et les algorithmes, célébrés comme les architectes de l'efficacité, se révèlent être les fossoyeurs des emplois traditionnels, laissant des masses de travailleurs sans perspective dans un paysage économique en constante évolution.

Automatisation et Perte d'Emplois[modifier]

Selon une étude du Forum économique mondial, d'ici 2025, près de 85 millions d'emplois pourraient être supprimés par l'automatisation dans divers secteurs. Les robots, jadis considérés comme des outils d'efficacité, représentent maintenant une menace réelle pour des emplois traditionnels.

Impact sur les Secteurs Spécifiques[modifier]

Le secteur manufacturier, longtemps considéré comme le plus touché par l'automatisation, pourrait perdre jusqu'à 25% de ses emplois d'ici 2030, selon des rapports de l'Organisation internationale du travail (OIT). Les tâches répétitives et prévisibles, autrefois effectuées par des travailleurs humains, sont de plus en plus assumées par des machines intelligentes.

Évolution des Professions[modifier]

Les professions de routine et de bas niveau de qualification sont particulièrement vulnérables. D'après une étude de McKinsey, environ 70 millions de travailleurs aux États-Unis risquent de voir leur emploi automatisé, touchant des secteurs tels que la logistique, la fabrication et les services administratifs.

Adoption de l'IA et des Algorithmes[modifier]

L'intelligence artificielle (IA) et les algorithmes, censés améliorer l'efficacité, ont un impact profond sur le marché du travail. Selon une enquête de Gartner, d'ici 2025, environ 50% des activités professionnelles pourraient être automatisées par l'IA, entraînant des pertes d'emplois significatives dans des domaines tels que la comptabilité, la gestion administrative et même la médecine diagnostique.

Répercussions sur les Travailleurs Qualifiés[modifier]

Contrairement à une idée répandue, les travailleurs qualifiés ne sont pas à l'abri. Une analyse du "McKinsey Global Institute" indique que même des emplois hautement qualifiés, tels que la programmation informatique et la comptabilité, ne sont pas à l'abri de l'automatisation, avec jusqu'à 20% de leurs activités susceptibles d'être automatisées.

Désorganisation de Secteurs Économiques[modifier]

La Quatrième Révolution Industrielle, célébrée pour ses avancées technologiques, s'accompagne d'une désorganisation significative des secteurs économiques établis. Les chiffres mettent en lumière les défis considérables auxquels sont confrontées les entreprises historiques, en particulier les PME, dans un contexte où les investissements nécessaires à l'adaptation sont souvent hors de portée.

Investissements Nécessaires[modifier]

Selon des études du McKinsey Global Institute, l'adaptation réussie à la Quatrième Révolution Industrielle nécessite d'énormes investissements. Les grandes entreprises, souvent mieux équipées financièrement, peuvent mobiliser des ressources considérables pour intégrer de nouvelles technologies et processus. En revanche, les PME, qui représentent une part significative du tissu économique, sont confrontées à des barrières financières importantes.

Inégalités d'Adaptation[modifier]

Des rapports, tels que ceux du World Economic Forum, soulignent que les inégalités dans l'adoption de technologies de pointe sont une réalité croissante. Les grandes entreprises multinationales, avec des ressources financières abondantes, sont en mesure de numériser et d'automatiser plus rapidement que leurs homologues plus petites. Cela crée une disparité économique et technologique qui fragilise les acteurs économiques plus modestes.

Impact sur les PME[modifier]

Les PME, qui représentent la majorité des entreprises dans de nombreuses économies, sont confrontées à des défis considérables. Selon une analyse de l'OCDE, seulement une petite proportion de ces entreprises a la capacité financière d'adopter pleinement les technologies liées à la Quatrième Révolution Industrielle. La majorité des PME se trouvent ainsi à la traîne, mettant en péril leur compétitivité à long terme.

Crise du Crédit Bancaire[modifier]

La crise du crédit bancaire, exacerbée par des événements tels que la pandémie mondiale, aggrave encore la situation. Les PME rencontrent des difficultés à obtenir les financements nécessaires pour investir dans les technologies de pointe, mettant en danger leur survie dans un environnement économique en mutation rapide.

Conséquences Sociales et Économiques[modifier]

L'effondrement de secteurs entiers, souvent composés en grande partie de PME, entraîne des perturbations majeures sur le plan social et économique. Les pertes d'emplois massives et les fermetures d'entreprises créent des situations de crise dans les communautés locales, générant un chômage structurel et des disparités économiques.

Impact Inégal de la Quatrième Révolution Industrielle sur l'Économie et les Individus[modifier]

La Quatrième Révolution Industrielle, plutôt que d'abolir les inégalités, les intensifie, créant des disparités économiques massives et menaçant la prospérité économique et même la survie de millions de personnes.

Concentration de la Richesse[modifier]

Selon le Rapport sur les Inégalités Mondiales de l'ONG Oxfam, la richesse des 1% les plus riches de la population mondiale dépasse celle des 99% restants. Les avancées technologiques, au lieu de réduire cet écart, ont contribué à la concentration de la richesse entre les mains de cette élite technologique.

Déconnexion entre Croissance Économique et Salaire[modifier]

Malgré la croissance économique induite par la Quatrième Révolution Industrielle, les salaires stagnent pour de nombreux travailleurs. Selon le Bureau international du travail (BIT), entre 2004 et 2017, la croissance des salaires mondiaux a ralenti, et la part des revenus du travail dans le PIB a diminué.

Automatisation et Perte d'Emplois[modifier]

Une étude de l'Université d'Oxford estime que près de 47% des emplois aux États-Unis sont à risque d'automatisation. Les travailleurs moins qualifiés et ceux occupant des postes répétitifs sont particulièrement vulnérables. Cette automatisation massive crée des inégalités en éliminant des emplois et en réduisant la demande pour certains types de compétences.

Répercussions sur les Travailleurs Traditionnels[modifier]

Les travailleurs traditionnels, souvent issus de secteurs manufacturiers et de services traditionnels, se retrouvent dans une position précaire. La désuétude de leurs compétences face à la montée des technologies disruptives les laisse souvent sans emploi ou contraints de se reconvertir, entraînant des perturbations économiques et sociales considérables.

Émergence d'une Élite Technologique[modifier]

Les entreprises technologiques dominantes, avec leurs milliardaires à la tête, ont vu leur richesse croître de manière exponentielle. Selon le classement Forbes, les PDG des géants technologiques figurent régulièrement parmi les personnes les plus riches au monde. Cette concentration de pouvoir financier alimente une élite technologique qui échappe souvent à une régulation efficace.

Menace sur la Survie des Plus Vulnérables[modifier]

Les inégalités résultant de la Quatrième Révolution Industrielle mettent en péril la survie des populations les plus vulnérables. Les travailleurs précaires, les travailleurs du secteur informel et les communautés déjà marginalisées se retrouvent confrontés à des défis accrus en termes de revenus, d'accès à l'éducation et aux soins de santé, menaçant directement leur bien-être.

Réponses Urgentes et Éthiques[modifier]

La prospérité économique et la survie de millions de personnes dépendent de réponses urgentes et éthiques. Des politiques publiques visant à réduire les inégalités, à garantir un accès équitable à l'éducation et à la formation, et à promouvoir une répartition plus équitable des gains économiques sont essentielles pour atténuer les menaces inhérentes à la Quatrième Révolution Industrielle.

En résumé, la Quatrième Révolution Industrielle génère des inégalités qui vont au-delà de la simple disparité financière. Les répercussions touchent les travailleurs, les communautés et les individus vulnérables, mettant en danger la prospérité économique et la survie de millions voire de milliards de personnes dans un monde en mutation rapide.

Nous vous invitons à lire notre dossier sur Menaces sur la Vie Humaine